HomeCOVID-19Zone rouge, mais pourquoi?

Zone rouge, mais pourquoi?

Plusieurs se demandent pourquoi la Ville de Gatineau et la MRC des Collines-de-l’Outaouais restent toujours en zone rouge. Voici quelques éléments qui vous aideront à mieux comprendre la situation actuelle.


  • Dans la dernière semaine, nous avons constaté une augmentation des hospitalisations en lien avec la Covid-19.
  • La semaine dernière, du 25 au 31 octobre, nous avons rapporté 247 cas d’infections à la COVID-19 pour la région de l’Outaouais, soit un peu plus que la semaine précédente (225 cas). Cela donne une moyenne de 35 cas par jour durant la semaine.  
  • Nous sommes passés de 20 hospitalisations à la première vague. Au début de la 2e vague, nous parlions de 40 lits et aujourd’hui nous devons passer à 82 lits pour répondre aux besoins répartis sur 4 unités de soins de l’Hôpital de Hull.  
  • Le nombre d’éclosions demeure aussi élevé. Il y a plus d’une cinquantaine d’éclosions actives dans divers milieux sur le territoire. Plus de la moitié des éclosions sont en milieu de travail dans la communauté.
  • Depuis le début de la 2e vague, nous rapportons 13 décès dans la région. Ce sont les groupes d’âge de 80 ans et plus qui sont particulièrement touchés par les décès. On ne rapporte aucun décès parmi les personnes de moins de 60 ans.

La situation demeure très fragile dans la région. Le nombre de cas et d’éclosions ainsi que le nombre d’hospitalisations sont encore trop élevés. Les données à la hausse des derniers jours nous rappellent que nous n’avons pas encore gagné la bataille. La poursuite des efforts collectifs s’avère essentielle pour préserver la capacité de notre système de santé et protéger notre population vulnérable.  

Les mesures du palier rouge visent à nous aider à contrôler la transmission du virus en limitant les rassemblements, à l’intérieur et à l’extérieur, et les contacts sociaux. Considérant la situation épidémiologique, l’application des mesures du palier rouge demeure nécessaire.  

Nous tenons à rappeler qu’en zone rouge, au Québec, les rassemblements privés à l’intérieur et à l’extérieur sont interdits. A domicile, que cela soit à la maison ou au chalet, il n’est pas permis d’avoir des visiteurs d’une autre adresse. Il y a toutefois des exceptions. Les personnes qui demeurent seules peuvent recevoir un visiteur d’une autre adresse. Aussi, la présence de proches aidants, de personnes offrant des services ou un soutien et la main d’œuvre pour les travaux prévus est aussi admise.  

Share With: