HomeLa crème de la crèmeUne chercheuse qui se démarque

Une chercheuse qui se démarque

Mme Geneviève Saulnier, chercheuse en établissement au Centre de recherche du CISSS de l’Outaouais, a attiré l’attention du public et des médias dans le cadre du 25ème Rendez-vous de l’Institut universitaire en déficience intellectuelle et trouble du spectre de l’autisme. Le sujet de sa conférence portait sur les enfants et les familles issus de l’immigration et l’accès aux services en DI-TSA (déficience intellectuelle et trouble du spectre de l’autisme).

 « Dans cette conférence, je présentais les résultats d’une revue de littérature portant sur les inégalités d’accès aux services par les enfants et les familles immigrantes ».

Il s’agissait d’une commande de l’Institut qui souhaitait traiter des enjeux de diversité dans le cadre de ce colloque virtuel qui a réuni pas moins de 850 participants.

« Les écrits scientifiques, majoritairement tirés d’études américaines, démontrent que les enfants issus de l’immigration ou appartenant à des minorités racisées ont un accès plus limité aux services ainsi que des services de moindre qualité, comparativement aux familles issues du pays d’accueil et appartenant au groupe majoritaire. Et ce, même en tenant compte des variables socio-économiques ».

Selon elle, il a tout lieu de se questionner sur l’équité de nos services et de multiplier les efforts nécessaires pour adapter et rendre plus accessible nos offres de services pour les populations minoritaires.


Ayant une formation multidisciplinaire en sociologie, en psychiatrie transculturelle et en travail social, Mme Saulnier mène, à titre de chercheuse principale ou de co-chercheuse, différents projets de recherche au CISSS de l’Outaouais. Elle s’intéresse tout particulièrement à la réalité des familles immigrantes vivant avec un enfant en situation de handicap. Une subvention de recherche accordée par la Fondation Santé Gatineau lui a permis de développer un projet intitulé « Intervention interculturelle en DI-TSA-DP : de l’expérience des parents immigrants aux pratiques professionnelles des intervenants ». Dans ce projet, la chercheuse donne la parole aux parents immigrants et aux intervenants qui les accompagnent.

D’ailleurs, suite à sa conférence lors du 25ème Rendez-Vous, elle a été approchée par différents organismes et associations dans le but de développer un projet visant à former et à mieux outiller les intervenant.e.s qui travaillent auprès des enfants et des familles issus de l’immigration.

Ce projet sera lancé au courant de l’automne 2020!

Pour participer aux projets de recherche de Mme Saulnier ou pour en savoir plus sur ceux-ci, vous pouvez communiquer avec elle par courriel : genevievesaulnier@ssss.gouv.qc.ca


L’Institut universitaire en DI et en TSA a pour mission de contribuer à l’échelle locale et nationale et internationale au développement des connaissances issues de la recherche et des milieux et à la diffusion et au transfert de ces connaissances. Le CISSS de l’Outaouais est l’un des principaux partenaires de l’Institut. Pour en savoir plus sur l’IU en DI-TSA et suivre ses activités :  http://institutditsa.ca/

Lien pour l’article dans Le Nouvelliste : https://www.lenouvelliste.ca/actualites/enfants-issus-de-limmigration-presentant-un-retard-de-developpement-il-faut-faire-de-la-recherche-6ea3053247aedc41d6a3fbf948fde2b7

Share With: