HomeC'est chaudLa santé des aînés en période de pandémie

La santé des aînés en période de pandémie

La dernière année a été très éprouvante pour tous.

Les mesures sanitaires ont affecté de près ou de loin la santé physique et mentale des personnes de tous âges, mais de façon encore plus marquée pour les personnes âgées. Des milliers de personnes vivant en résidence et à domicile ont dû rester confinées de façon très stricte et ce, durant de longues périodes. Pour les personnes vivant en résidence, l’arrêt des activités, l’interdiction d’accueillir des visiteurs et la fermeture des salles à manger ont grandement affecté leur santé physique et mentale.

De surcroit, les périodes d’éclosion dans les résidences provoquent une grande solitude et un bouleversement total des habitudes et des routines quotidiennes. Le déconditionnement physique et cognitif de la population aînée s’est accru rapidement et le défi de prévention est colossal.

C’est pourquoi nous avons procédé à la création du Programme pour le maintien de la santé en pleine pandémie dans le but de briser cette solitude.


Qu’est-ce que le « Programme pour le maintien de la santé » ?

Le programme est composé d’un guide d’information et, au besoin, d’une démarche d’accompagnement pour orienter la personne aînée vers le changement de ses habitudes de vie.

L’équipe du programme visite l’usager de 2 à 3 fois afin de mettre en pratique les enseignements sur le programme d’exercices, les activités de stimulation cognitive et sur les habitudes de vie à adopter au quotidien. Le guide comprend aussi des solutions à divers problèmes qui peuvent survenir ou s’intensifier en période de pandémie.

Pour assurer sa pérennité dans le milieu de vie, l’équipe du programme offre une formation au personnel de la résidence pour utiliser les outils dans leurs tâches au quotidien, dans les activités de loisirs, et pour rendre le programme disponible aux aidants naturels.

Une équipe en plein essor

Le « Programme pour le maintien de la santé » suscite un bel enthousiasme de la part des usagers, des résidences pour personnes âgées, mais aussi des employés et des professionnels qui y participent. Devant l’enthousiasme généralisé, nous pouvons compter dans l’équipe sur plusieurs nouveaux professionnels de la réadaptation, et avons complété la formation du programme avec plusieurs aides de services. L’équipe sera aussi formée de plusieurs kinésiologues!

Équipe SAD
Membres de l’équipe!
Rangée d’en avant, de gauche à droite : Marie-Ève Cormier, ergothérapeute à la Direction du programme soutien à l’autonomie des personnes âgées, Charles Tardif, physiothérapeute à la Direction du programme soutien à l’autonomie des personnes âgées et Lyne Pelletier, technologue en physiothérapie à la Direction du programme soutien à l’autonomie des personnes âgées.
Rangée du fond, de gauche à droite : Mario Poirier, aide de service, Carole Laflamme, ergothérapeute à la Direction du programme soutien à l’autonomie des personnes âgées et Stéphanie Bérubé, technologue en physiothérapie à la Direction du programme soutien à l’autonomie des personnes âgées.
Absents sur la photo : Feza Akilimaki, aide de service, Nancy Bélisle, chef de l’unité transitoire de récupération fonctionnelle gériatrique (UTRF) Direction du programme soutien à l’autonomie des personnes âgées et Nathalie Turmel, coordonnatrice des services spécialisés et des services de gériatrie, pht Direction du programme soutien à l’autonomie des personnes âgées.
Dans un corps sain, un esprit sain

Le programme propose bien sûr des exercices conçus pour tous, mais cherche aussi à favoriser la responsabilisation de l’usager sur des aspects divers de sa santé. Les enseignements et les activités sont simples et laissent place à des rencontres riches et marquantes, si précieuses pour ces personnes plus isolées que jamais. Les discussions portent alors sur les habitudes à prendre pour aider le moral, le sommeil et la routine du quotidien.

L’importance du contact humain

Puisque la grande majorité des personnes rencontrées se plaignent de solitude, notre simple présence est très significative pour eux. Les membres de l’équipe offrent donc leurs deux oreilles attentives, mais proposent aussi des moyens ou des ressources pour continuer d’entretenir des relations sociales positives.

De beaux témoignages

« Ça m’a aidé aussi avec mon anxiété. Les activités aident, et la parole ça libère, donc ça m’a aidé d’en parler de ce que je vivais, du confinement. Faut pouvoir s’ouvrir à quelqu’un, faire confiance à quelqu’un. » 

Monsieur C.

« J’ai trouvé ça formidable, pour moi. Et je le recommanderais aux autres. Ça a aidé mes jambes, ma marche, même mon souffle. Mon moral a remonté parce que j’avais quelque chose à faire, qu’on m’a aidé à rester motivé, qu’on m’a donné espoir. La première fois qu’on était enfermé avec la COVID, j’ai trouvé cela pénible. Très très dur.  Mais la deuxième fois après avoir participé au programme, j’ai trouvé ça moins dur, j’avais confiance que je pouvais m’aider. Et mon deuil, je vais mieux avec ça, car vous m’avez donné des ressources à appeler, des activités pour me changer les idées. »

Monsieur A.

« Le programme, c’est formidable, ça m’a fait du bien. Vous savez écouter. De pouvoir en parler à quelqu’un, je l’ai apprécié beaucoup beaucoup. Le contact humain, ça me manque, ça me manque.  Faut être fort pour survivre. Et j’ai senti qu’il y avait quelqu’un pour m’aider.»

Madame J.

Marie-Ève Cormier, ergothérapeute, Direction du programme soutien à l’autonomie des personnes âgées

Charles Tardif, physiothérapeute, Direction du programme soutien à l’autonomie des personnes âgées

Nancy Bélisle, Chef de l’unité transitoire de récupération fonctionnelle gériatrique (UTRF) Direction du programme soutien à l’autonomie des personnes âgées

Nathalie Turmel, Coordonnatrice des services spécialisés et des services de gériatrie, pht Direction du programme soutien à l’autonomie des personnes âgées

Share With: