HomeC'est chaudIl y a un an

Il y a un an

Mars 2020.

Qui l’eut cru qu’en une année, notre quotidien aurait autant été chamboulé? Le Québec, n’a pas été épargné pendant cette pandémie de Covid-19.

En cette journée de commémoration provinciale, nous désirons faire un retour sur la dernière année afin de nous remémorer les événements marquants traversés au gré des différentes saisons.


Mars : le mois où tout à commencé

Nous parlons bel et bien du mois de mars 2020. Sans en avoir trop peur, nous étions au courant du virus qui se propageait depuis la Chine, ensuite l’Europe, pour finalement se rendre jusqu’ici. Finalement, lorsque le premier ministre a annoncé une quarantaine de 3 semaines pour l’ensemble du territoire, c’est toute la population québécoise qui a embarqué pour un tour de montagnes russes, rempli d’émotions, d’incertitude, de peur de l’inconnu…

Ce fut le début de longues lignes dans les magasins jugés essentiels, une pénurie de papier de toilette, le début du télétravail. Bref, une première série de sérieux changements à la routine quotidienne.

Le 18 mars 2020, le CISSS de l’Outaouais confirmait le premier cas de Covid-19 en Outaouais. Nous étions prêts. Les protocoles de protection et contrôle des infections étaient en place, les employés étaient formés.

Le mois de mars 2020 s’est étiré à n’en plus finir, mais avec l’effort de chacun, nous avons su réagir rapidement et efficacement pour pouvoir soigner les personnes atteintes de la Covid-19.

Printemps 2020

Après un mois d’ajustement et de travail ardu, l’unité Covid-19 a été créée à l’Hôpital de Hull. Elle a été de suite baptisée « l’hôpital dans l’hôpital ». Plusieurs équipes spéciales ont été formées pour y soigner les patients tandis que d’autres équipes ont procédé aux dépistages, autant en urbain qu’en territoires.

À partir du 12 mars 13 h , tous étaient rivés à leurs écrans pour suivre les annonces du premier ministre concernant l’application des nouvelles mesures. C’est devenu un rendez-vous à ne pas manquer. Les cliniques de dépistage ont été aménagées un peu partout sur le territoire afin de répondre à la grande demande des citoyens.

L’arrivée du beau temps printanier a fait renouer les gens avec les activités extérieures individuelles telles que la marche, la course et le vélo. C’était beau à voir!

Été 2020

Les mesures étaient plus « lousses », ce qui nous a permis d’avoir un été sans confinement. Le port du couvre-visage dans les établissements publics est devenu obligatoire. Ça été une période d’ajustements pour tous puisque pour certains, c’était la première fois qu’ils en portaient.

C’était le calme avant la tempête. Une grande appréhension d’une potentielle nouvelle vague s’est fait sentir. Le CISSS de l’Outaouais s’est mis à nouveau en mode préparation : augmentation de lits dans nos hôpitaux, embauche et formation de nouveaux employés en prévision de la 2e vague.

Automne 2020

Le gouvernement a fait l’annonce des paliers de couleurs : vert, jaune, orange et rouge. Ces paliers avaient pour but de pouvoir adapter les différentes mesures de confinement aux régions qui étaient plus touchées par rapport à celles qui l’étaient moins.

L’automne a également été marqué par le retour à l’école des élèves. Une rentrée bien spéciale les attendait! Pour les plus vieux, les cours à distance sont restés de mise.

Avec un certain relâchement estival, le nombre de cas s’est mis à augmenter chaque jour. L’Outaouais a rapidement changé de palier et s’est rendu jusqu’en zone rouge en octobre dernier. Tous les commerces non-essentiels, restaurants, cinémas, spas et bien plus, ont dû fermer leurs portes pour une seconde fois et ce, pour un bon bout de temps.

Hiver 2021
Vaccination Covid va bon train

L’hiver a été plus difficile. L’ajout de nouvelles mesures telles que le couvre-feu à 20 h a été bénéfique pour le système de santé, mais plus difficile à vivre pour les personnes confinées à la maison depuis l’automne dernier. Pendant ce temps, le CISSS de l’Outaouais se préparait à l’énorme organisation de la campagne de vaccination. Plusieurs casse-têtes ont été assemblés afin d’établir une campagne de vaccination efficace, conforme aux exigences du ministère (MSSS).

Un certain assouplissement dans les consignes et l’arrivée de la vaccination nous ont remplis d’espoir. Une fois la vaccination débutée dans les CHSLD et RPA, l’Outaouais a été en mesure de basculer en zone orange tout en continuant à recommander la plus grande prudence.

Le couvre-feu reporté à 21 h 30, les restaurants ont pu rouvrir. Ces progrès nous laissent entrevoir un semblant de retour à la réalité « normale », même si la vigilance et le respect des consignes sanitaires restent de mise!


Ouf! Il s’en ait passé des choses!

Une chose est certaine, les personnes qui forment le CISSS de l’Outaouais sont des personnes résilientes qui ont une énorme capacité à s’adapter au changement.

Il ne faut pas lâcher, nous voyons la lumière au bout du tunnel!

Même si un an peut sembler long, nous avons vu du progrès.

Nous tenons à remercier chaque personne qui a contribué de près ou de loin à la lutte contre la propagation du virus, vous êtes de vrais héros

Share With: