HomeC'est chaudIl y a deux ans

Il y a deux ans

Deux ans se sont écoulés depuis l’annonce de l’urgence sanitaire au Québec. 

Qui l’eut cru que depuis plus de 730 jours, notre quotidien ait autant été chamboulé? Le Québec, n’a pas été épargné pendant cette pandémie de Covid-19. 

En ce mois de commémoration, nous désirons faire un retour sur la dernière année afin de nous remémorer les événements marquants traversés au gré des différentes saisons. Reprenons notre ligne du temps où nous l’avions laissé en mars dernier. 


Printemps 2021

Une grande étape de la lutte contre la Covid-19 débute dès le 1er mars. Les lieux de vaccination étant déjà annoncés à la population de l’Outaouais, la vaccination de masse peut désormais commencer. Un calendrier par groupe d’âge est publié afin de prioriser différents groupes d’âges et de s’assurer d’une bonne cohérence lors de la séquence de vaccination. Plusieurs personnes retraitées et professionnels de différents domaines sont venus prêter main-forte pour vacciner le plus de gens possible. C’est une grande étape que la région a vécue! 

Le 20 mars est la journée où la deuxième vague de la Covid-19 s’est terminée. Mais rapidement une troisième vague fait son entrée. Nous restons optimistes grâce à une grande majorité de personnes qui ont une 1re dose.  

C’est enfin vers la fin du mois de mai que nous pouvons prendre une grande bouffée d’air frais, puisque plusieurs assouplissements sont annoncés et le couvre-feu est enfin levé. Nous retrouvons un semblant de vie plus normale. Pour sa part, l’équipe de la vaccination travaille d’arrache-pied pour rendre le vaccin accessible au plus grand nombre de personnes possible. 

Été 2021

Toujours dans le blitz de la vaccination, de nombreuses cliniques mobiles prennent forme dans la région afin d’offrir plus aisément une 1re ou 2e dose à la population. 

En plus de ces cliniques mobiles, dès le 4 juin, le Vaccibus sillonne les routes de l’Outaouais pour se stationner aux 4 coins de la région. Les secteurs visités sont notamment des municipalités plus isolées, des stationnements de commerces et des parcs fréquentés par un grand nombre de personnes. 

Ce fût un bel été en zone verte pour la région de l’Outaouais. Nos membres du personnel, pour leur part, n’ont cessé d’offrir une panoplie de services Covid à la population. 

Le 18 juillet une quatrième vague pointe son nez. Heureusement, elle s’avère moins intense que les vagues précédentes grâce à une large majorité de personnes ayant été vaccinées. Les étudiants peuvent donc profiter d’une rentrée scolaire en présentiel.  

Automne 2021

C’est le retour à l’école et au boulot, mais avec l’arrivée du froid nous percevons une augmentation graduelle des cas dans l’ensemble de la province. 

Le 1er septembre, le passeport vaccinal est instauré au Québec afin de limiter la propagation du virus et permettre l’accès à certains lieux et à certaines activités aux personnes adéquatement protégées et aux commerces de continuer leurs activités sans être trop affectés par la quatrième vague.  

Dès le 17 septembre, notre région reçoit graduellement des tests rapides de dépistage pour les établissements scolaires de niveaux préscolaire et primaire. De nombreuses éclosions ont eu lieu dans ces établissements et plusieurs de nos membres du personnel ont dû s’adapter rapidement à cette nouvelle méthode de dépistage. 

Avec la majorité de la population qui a reçu sa 2e dose, la vaccination des jeunes de 5 à 11 ans a débuté dès le 24 novembre. Une fois de plus, l’équipe de vaccination a dû s’adapter rapidement à une nouvelle clientèle. Des mascottes, princesses, animal de soutien, films, bref une panoplie d’outils pour rassurer les enfants qui se font vacciner. 

De plus, pour assurer une efficacité optimale du vaccin, une dose de rappel est offerte, pour débuter, à la population plus vulnérable seulement.   

Décembre 2021

La quatrième vague prend fin le 4 décembre. Ouf une autre vague de surfée! Mais soudainement une cinquième frappe fort. Le variant Omicron fait des centaines de nouveaux cas par jour. Étant énormément contagieux, nos centres de dépistage sont extrêmement sollicités. Pour se faire, dès le 20 décembre, des tests de dépistages rapides sont offerts à la population. 

Les points de presse du premier ministre sont de retour. Nous retournons avec des resserrements de mesures. Un sentiment de déjà-vu s’empare de la population. Ce sera un temps des fêtes confiné et surtout extrêmement occupé pour nos membres du personnel qui continuent de lutter contre cet ennemi invisible. Un centre de dépistage par gargarisme au Casino du Lac-Lemay prend forme dans un temps éclair. Les services de logistique et équipes de dépistages font de leur possible afin de dépister le plus grand nombre de personnes possible. 

Nos centres de dépistage sont sollicités plus que jamais. Moins virulent, mais très contagieux, ce variant se propage à vitesse grand V auprès de notre population.  Afin de limiter les effets de cette 5e vague, la population concernée est invitée à obtenir sa dose de rappel en respectant le calendrier de priorisation préétabli.   

Hiver 2022

Un début d’année 2022 confiné, ce variant n’épargne pas l’Outaouais. Nos hôpitaux ont atteints des sommets au niveau des hospitalisations et ça mobilisé énormément de personnes. Nos membres du personnel sont essoufflés mais déterminés à vaincre Omicron. Un énorme merci à ceux et celles qui étaient présent jour après jour.

De nouvelles mesures sont mises en place et la population est confinée à nouveau. Le passeport vaccinal est désormais également requis dans les SAQ, SQDC et magasins à grande surface. De plus, avec la modification des priorités de dépistage, une plateforme d’auto déclaration des tests rapides est offerte à la population. 

C’est finalement le 31 janvier que nous voyons la lumière au bout du tunnel! Des allègements de mesures sont annoncés, mais comme a dit le premier ministre François Legault : Il faut y aller mollo

Nous voilà en mars 2022, les gens de l’Outaouais ont reçu leur dose de rappel, les centres de dépistages et les unités de soin sont de moins en moins achalandés. Nous avons enfin passé au travers d’une énorme cinquième vague. Ouf! Il s’en ait passé des choses, mais une chose est certaine, les personnes qui forment le CISSS de l’Outaouais sont des personnes résilientes qui ont une énorme capacité à s’adapter au changement. 

Même si deux ans peuvent sembler long, nous avons vu du progrès. 
Nous tenons à remercier chaque personne qui a contribué de près ou de loin à la lutte contre la propagation du virus, vous êtes de vrais héros. 
Share With: